Bodylift Inférieur

SILHOUETTE

Pourquoi avoir recours au bodylift inférieur ?


Que l’on parle de dermolipectomie circulaire ou de Bodylift inférieur, il s’agit de la même intervention.

Le bodylift inférieur s’adresse le plus souvent à des patients présentant des excès cutanés et graisseux persistants, dans les suites d’un amaigrissement important (par régime seul ou après chirurgie bariatrique). Mais il existe d’autres situations pour lesquelles cette intervention peut être proposée, comme par exemple dans les suites du relâchement cutané lié au vieillissement ou dans les suites de grossesses.

De nombreuses interventions visent à améliorer la silhouette ; cependant, le bodylift est de loin l’intervention la plus complète pour traiter l’ensemble de la partie inférieure du tronc (abdomen, flancs, fesses). Cette intervention est très souvent pourvoyeuse de résultats spectaculaires avec un changement radical de la silhouette.

Ainsi, la réalisation d’un bodylift va donc combiner plusieurs temps opératoires visant à traiter différentes parties du corps.

La première partie de l’intervention se consacre au traitement des fesses et du dos. L’excès de peau à l’origine de la chute des fesses est retiré, ce qui permet de remonter les fesses en bonne position. Il est également possible de profiter de cette intervention pour redonner du volume aux fesses, qui ont souvent perdu leur galbe dans les suites de l’amaigrissement. Au cours de cette partie, une lipoaspiration/liposuccion est réalisée pour affiner la taille.

La deuxième partie de l’intervention se consacre au ventre. Cette partie correspond à la réalisation d’une abdominoplastie classique, dont vous trouverez l’ensemble des informations sur la page dédiée.

En fin d’intervention, la cicatrice sera une cicatrice circulaire, en ceinture, faisant le tour de la partie inférieure de l’abdomen. Cette cicatrice est positionnée de façon à pouvoir être camouflée par les sous-vêtements. La longueur de la cicatrice est souvent bien acceptée par les patients, compte tenu du bénéfice majeur sur la silhouette et l’habillement. Il existera également une cicatrice autour du nombril.

Dans certains cas, des gestes complémentaires peuvent être proposés durant la même intervention pour traiter d’autres localisations, comme par exemple la réalisation d’un lifting de la face externe de la cuisse, appelé bodylift latéral.

Le bodylift inférieur n’est pas une intervention pour perdre du poids, elle ne traite pas l’obésité et ne remplace pas une hygiène alimentaire et une activité physique régulière. Mais elle reste bien souvent l’unique solution pour traiter les excès cutanéoadipeux abdominaux récalcitrants associés à une chute de la fesse.

C’est pour cette raison qu’un Bodylift inférieur ne se discute que chez des patients avec un poids relativement normal et stabilisé. C’est grâce à une chirurgie réalisée dans de bonnes conditions pondérales que le Bodylift inférieur permettra d’obtenir le meilleur résultat esthétique dans les meilleures conditions de sécurité.

Le bodylift inférieur est l'intervention la plus complète, permettant un traitement global de toute la partie inférieure de l'abdomen, du dos et des fesses. Cette intervention est pourvoyeuse de résultats spectaculaires sur la silhouette.

Comment se prépare et se déroule le bodylift inférieur ?


Vous trouverez l’ensemble des informations générales valables pour toute intervention de chirurgie plastique et esthétique sur cette page dédiée.

Un premier rendez-vous de consultation est nécessaire pour vérifier la faisabilité du geste et l’absence de contre-indication.

Un scanner abdominal peut être demandé avant l’intervention pour compléter l’évaluation de votre paroi abdominale, à la recherche d’un écart entre les muscles ou d’une hernie ombilicale.

Deux consultations préopératoires avec un délai de réflexion de 15 jours sont nécessaires.

Des photographies seront réalisées de façon systématique.

Un devis ainsi qu’un consentement éclairé seront signés.

Un bilan sanguin pourra vous être prescrit avant l’intervention, notamment à la recherche de carences pouvant interférer avec la cicatrisation et à la recherche d’une anémie. En fonction des résultats de cette prise de sang, une supplémentation vitaminique, une supplémentation en fer et/ou un avis auprès d’un médecin nutritionniste pourra être demandé.

Le Bodylift inférieur peut être remboursé par la sécurité sociale dans certaines situations. Ce remboursement nécessite l’envoi d’une entente préalable, rédigée par votre chirurgien, à la sécurité sociale. Un rendez-vous avec le médecin conseil peut être nécessaire. En cas de refus, il s’agira donc d’une intervention de chirurgie esthétique, entièrement à la charge du patient. Le prix de cette intervention est très variable d’un patient à l’autre, en fonction des actes à accomplir ainsi que de la durée estimée et la complexité de l’intervention (lipoaspiration complémentaire, augmentation des fesses associée, cure de diastasis…).

Une consultation d’anesthésie est obligatoire.

L’hospitalisation a lieu en clinique, pour une durée de 2 à 3 nuits.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale.

Avant la réalisation du Bodylift inférieur, un premier temps de lipoaspiration est généralement réalisé.

L’intervention est suivie du port de bas de contention pendant 15 jours ainsi que d’un traitement anti-coagulant à dose préventive.

Une gaine abdominale, que le Dr Madar vous prescrira avant l’intervention, est conservée pendant une durée de 1 mois à 1 mois et demi.

La cicatrice faisant tout le tour de la partie inférieure du tronc, un positionnement confortable et idéal peut être difficile à trouver. Il est conseillé de privilégier la position demi-assise autant que possible pour soulager la tension au niveau du dos et du ventre.

Un suivi régulier en consultation sera ensuite planifié.

.

En dehors du bodylift inférieur, d’autres gestes peuvent être réalisées dans le même temps :

  • Lipoaspiration de la taille, des hanches, des cuisses….
  • Lipofilling ou réinjection de graisse, pouvant se faire dans les seins, les fesses…
  • Traitement d’un écartement des muscles abdominaux, autrement dit cure de diastasis
  • Traitement d’une hernie ombilicale