Traitement des Lésions Malignes de la Peau

CHIRURGIE DE LA PEAU

Chirurgie des Tumeurs Malignes de la Peau (Mélanome, Carcinome Basocellulaire, Carcinome Epidermoïde ...)


Les cancers de la peau sont les tumeurs malignes les plus fréquemment rencontrées. Leur nature est très variable et leur prise en charge dépend du type de tumeur.

Les tumeurs malignes de la peau les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Carcinome basocellulaire
  • Carcinome épidermoïde
  • Mélanome

Bien souvent, c’est après une consultation chez son médecin traitant ou son dermatologue que l’accent est mis sur une lésion de la peau jugée suspecte pour un patient. En d’autres termes, il peut soit exister un doute sur un cancer de la peau, soit le diagnostic de cancer de la peau a déjà été posé (en général après une biopsie) et une chirurgie appelée chirurgie d’exérèse avec marges de sécurité est recommandée.

Par « marge de sécurité », on entend ici qu’en plus de retirer la lésion maligne, une quantité de peau saine est emportée également, le but étant d’éviter la récidive locale de la lésion. Ces marges sont fixées par des recommandations de l’Institut National du Cancer et dépendent du type de lésion maligne en question.

Pour la majeure partie des lésions malignes de la peau, leurs traitements se résument à la chirurgie, sans nécessité de traitement complémentaire (radiothérapie, chimiothérapie…). Cette notion est cependant à mettre en balance avec le type de lésion maligne et sa taille.

Aujourd’hui, le Dr Madar travaille avec des correspondants dermatologues libéraux mais également des comités hospitaliers pour vous assurer la meilleure prise en charge dans le cadre du traitement de ces lésions.

Selon la nature, la taille et la localisation, la réparation de cette lésion maligne est variable, allant de la simple suture à des méthodes plus compliquées telles qu’un lambeau.

La reconstruction peut être réalisée dans le même temps pour la plupart des lésions. Or, dans certains cas, lorsque l’on cherche à diminuer au maximum les marges de sécurité ou lorsque l’on n’est pas certain que la totalité de la lésion ait été retirée, l’analyse microscopique de la pièce opératoire doit être réalisée avant toute reconstruction. Un pansement est donc réalisé après avoir retiré la lésion et une reconstruction est prévue dans un deuxième temps opératoire.

En dehors du suivi postopératoire, une surveillance régulière par votre dermatologue est fondamentale, pour dépister une nouvelle lésion au même endroit ou ailleurs. En effet, le facteur de risque principal de ces lésions malignes de la peau étant le soleil, c’est l’ensemble de la peau exposée au cours de la vie qui est à risque, d’autant plus chez un patient ayant déjà présenté un cancer de la peau.

Vous trouverez ici un lien vers le site de l’Institut National du Cancer, concernant les mesures de dépistage du cancer de la peau.