Traitement des Lobes d’Oreilles

VISAGE

Pourquoi traiter les lobes d'oreilles ?

Le lobe de l’oreille correspond à la zone la plus basse de l’oreille externe, la zone qui est percée pour y porter des boucles d’oreilles.

Cette zone de l’oreille est particulièrement exposée aux traumatismes, de par sa position, mais aussi et surtout par le port de boucles d’oreilles. Il est ainsi fréquemment rencontré en consultation des lobes élargis, fendus ou, à l’extrême, arrachés au cours d’un accident.

A la différence des autres parties de l’oreille, l’absence de renfort du lobe par du cartilage rend cette zone d’autant plus fragile.

En dehors des pathologies traumatiques du lobe de l’oreille, comme toute partie du corps et particulièrement de votre visage, vos lobes vont vieillir avec vous. Au cours de leur vieillissement, la tendance se fait vers l’allongement et la perte d’épaisseur.

De nombreux patients souhaitent une amélioration des lobes de leurs oreilles, qui passe soit par une chirurgie de réduction du lobe, soit par une augmentation de son volume.

La chirurgie du lobe fendu dépend du souhait des patients ; en effet certains souhaitent simplement une fermeture de la fente et ne plus porter de boucles d’oreilles. Dans ce cas, le lobe de l’oreille est simplement refermé. Si le patient le souhaite par la suite, il pourra être à nouveau percé à partir de 8 mois postopératoire.

Dans d’autres cas, il existe une vraie demande pour reporter rapidement des boucles d’oreilles. Dans cette situation, une intervention un peu plus poussée consiste à refermer la fente tout en recréant un orifice pour le port ultérieur de boucles d’oreilles, après la période de cicatrisation.

Cette intervention se fait à l’aide de lambeaux de peau permettant de recréer l’orifice tout en refermant le lobe fendu. Dans ce cas-ci, il n’y aura donc pas besoin de se faire percer de nouveau les oreilles puisque l’orifice aura été recréé par la reconstruction. Cependant, son utilisation pour mettre une boucle d’oreille doit être différée jusqu’à cicatrisation complète de l’oreille, qui ne surviendra qu’au bout de 3 mois après l’intervention.

Un cathlon ou un fil de suture est laissé dans l’orifice pour le maintenir ouvert durant toute cette période. Le port de boucles d’oreilles ne sera autorisé de nouveau qu’à partir de 3 mois postopératoires.

Comme nous l’avons dit plus haut, l’allongement du lobe de l’oreille est majoritairement lié au vieillissement de l’oreille mais est aussi favorisé par le port de boucles d’oreilles trop lourdes. Certaines personnes ont également expérimenté les « stretchers » ou écarteurs d’oreilles, c’est-à-dire un système destiné à agrandir volontairement le lobe de l’oreille.

Le principe de l’intervention repose sur le retrait de la peau excédentaire pour diminuer la taille du lobe.

Cette demande est fréquente et concerne les patients soucieux de l’esthétique de leurs oreilles et des signes de vieillissement qui commencent à apparaître. En effet, c’est souvent certains détails du visage qui vont trahir l’âge s’ils sont négligés.

Le lobe de l’oreille n’est pas renforcé par du cartilage, comme le reste de l’oreille. Il est composé uniquement de graisse. Or, la graisse a tendance à fondre avec l’âge. Il est donc possible de redonner du volume au lobe de l’oreille par l’utilisation de produits de comblement tels que l’acide hyaluronique ou la graisse (lipofilling). Ce traitement fait partie des techniques utiles au rajeunissement du visage.

Ces interventions sur les lobes des oreilles peuvent être réalisées seules ou, le plus souvent, associées à d’autres procédures, comme le traitement des oreilles décollées ou alors d’autres procédures destinées au rajeunissement facial comme le lifting cervico-facial ou le lipofilling du visage.

Ces interventions peuvent être réalisées sous anesthésie locale lorsqu’elles sont isolées, ou bien sous anesthésie générale si elles sont associées à d’autres interventions.

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, le lobe de l’oreille peut être victime de traumatismes, plus sévères que le simple lobe fendu, allant jusqu’à l’amputation de celui-ci. Des techniques de chirurgie reconstructrice existent pour recréer un lobe.

Ces techniques nécessitent souvent deux temps opératoires ainsi que l’utilisation d’une armature cartilagineuse, prélevée sur l’oreille ou sur une côte, pour renforcer le lobe et lui permettre de conserver sa forme.