Mamelons Invaginés

SEIN

Pourquoi traiter les mamelons invaginés ?


Le mamelon invaginé, ou mamelon ombiliqué, correspond à un mamelon enfoui dans l’aréole, manquant de projection. Le mamelon devient peu ou pas visible, caché. Ce problème, souvent sous-diagnostiqué, concerne environ 10% des femmes.

Cette anomalie peut concerner un seul mamelon ou bien les deux.

Cette pathologie bénigne peut cependant avoir un retentissement important sur le désir d’allaitement ou sur la vie sexuelle de la patiente.

Le traitement des mamelons ombiliqués repose sur la réalisation d’une intervention chirurgicale visant à désenfouir le mamelon.

Cette chirurgie implique la réalisation de cicatrices, mais l’aréole et le mamelon cicatrisant particulièrement bien, cette cicatrice finit par devenir imperceptible.

Le principe de ce traitement est de redonner le relief manquant au mamelon. Le but est donc avant tout morphologique. En effet, aucune garantie sur l’allaitement peut être donnée, de par la section des canaux drainant le lait. Cependant, la grossesse favorisant le développement de ces canaux, l’allaitement secondaire n’est pas impossible.

Les mamelons invaginés sont un problème fréquent, dont le traitement chirurgical vise à redonner le relief manquant.

Comment se prépare et se déroule le traitement des mamelons invaginés ?


Vous trouverez l’ensemble des informations générales valables pour toute intervention de chirurgie plastique et esthétique sur cette page dédiée.

Un premier rendez-vous de consultation est nécessaire pour vérifier la faisabilité du geste et l’absence de contre-indication.

Deux consultations préopératoires avec un délai de réflexion de 15 jours sont nécessaires.

Des photographies seront réalisées de façon systématique.

Un bilan mammaire comprenant une mammographie ainsi qu’une échographie mammaire seront prescrites et contrôlées au cours de votre deuxième rendez-vous.

Un devis ainsi qu’un consentement éclairé seront signés.

Une consultation d’anesthésie n’est pas nécessaire dans la mesure où cette intervention se déroule sous anesthésie locale. Dans certains cas, une sédation ou bien une anesthésie générale peut être souhaitée par la patiente ; dans ce cas, une consultation d’anesthésie sera demandée.

Cette intervention est prise en charge par l’assurance maladie.

L’hospitalisation a lieu en clinique, en chirurgie ambulatoire, c’est-à-dire avec une sortie le soir même de l’intervention.

Un suivi régulier en consultation sera ensuite planifié.